La cataracte

Chirurgie de la cataracte à PerpignanLa cataracte correspond à une opacification et à une perte d’élasticité du cristallin. D’évolution généralement lente mais progressive, elle est la cause d’une baisse de vision de plus en plus gênante.
L’intervention chirurgicale est le seul moyen de traiter une cataracte, elle consiste à remplacer le cristallin par un cristallin artificiel ou lentille intraoculaire.

L’intervention est indiquée quand la baisse de la vue entraine une gêne dans la vie quotidienne.

Les causes de la cataracte

Il existe plusieurs types de cataracte :

  • Cataracte liée à l’age c’est de loin la cause la plus fréquente elle correspond au vieillissement naturel du cristallin.
  • Cataracte congénitale affection familiale.
  • Cataracte traumatique, Assez fréquente, soit contusive soit liée à un traumatisme perforant survenant chez le sujet jeune et chez l’enfant.
  • Cataracte secondaire due à des affections graves de l’oeil (uvéites anciennes, décollement de la rétine ancien, diabète négligé).

Le bilan avant une intervention de la cataracteLe bilan est composé de :

  • Un bilan ophtalmologique clinique complet. 
  • Une échographie avec biométrie de l’œil permettant le calcul de l’implant intraoculaire (cristallin artificiel).

Il peut être complété si nécessaire d’une topographie cornéenne, d’une rétinographie et OCT rétinien évaluant l’état de la rétine et de la macula. Le bilan préopératoire permet de choisir à partir des souhaits et des habitudes visuelles du patient le meilleur implant.
Une consultation avec anesthésiste est indispensable quelques jours avant l’opération.
l’intervention étant réalisée sous anesthésie locale, la poursuite d’un traitement anticoagulant est compatible avec l’opération de la cataracte.

L’intervention de la cataracte

  • L’intervention de la cataracte dure entre 6 et 15 minutes. Elle s’effectue sous anesthésie locale sans piqure ni injection (dans 98% des cas) en ambulatoire (elle ne nécessite pas d’hospitalisation mais 2 à 3 heures en clinique).
  • Avant l’opération, la pupille est dilatée par des collyres instillés qui permettront l’extraction aisée du cristallin.
  • Elle est réalisée en milieu chirurgical stérile sous microscope et consiste à enlever le noyau du cristallin opacifié par phacoémulsification (technique de référence pour traiter la cataracte).

La phacoemulsification (technique de référence)

  1. Une petite incision de 1.8 à 2.6 mm est réalisée entre la cornée et le blanc de l’œil (la sclère) pour permettre l’accès au cristallin.
  2. Le cristallin est ensuite fragmenté sous l’action d’une sonde vibrant à une fréquence ultrasonique puis aspiré.
  3. L’implant intraoculaire est ensuite glissé dans l’œil à travers la petite incision. L’implant se déplie alors doucement dans l’œil et est placé dans l’ancienne enveloppe du cristallin. Les micro-incisions de l’œil sont auto-étanches : dans la majorité des cas il n’est pas nécessaire de les suturer.


Les implants Intraoculaires pour la cataracteLes implants Intraoculaires pour la cataracte

Il existe de nombreux modèles d’implants qui permettent de corriger les défaut visuels de l’œil. On distingue :

  • L’ implant monofocal asphérique pour corriger les amétropies de type myopie et hypermétropie,
  • Soit un implant monofocal torique pour corriger les amétropies de type astigmatisme.
  • Soit un implant multifocal asphérique pour corriger la presbytie, en complément des amétropies de type myopie et hypermétropie.

Le suites de l’intervention :

Le traitement chirurgical permet dans plus de 90% des cas une récupération excellente et rapide, dès le lendemain de l’intervention ou en quelques jours. On ne traite jamais les deux yeux au cours de la même intervention mais à environ 15 jours d’intervalle.

Les précautions à prendre après la chirurgie pour le patient :

  • Suivre le traitement qui consiste à mettre des collyres dans les yeux. (environ trois semaines)
  • Il ne faut pas toucher ses yeux avec des mains sales.
  • Il ne faut pas introduire dans l’oeil du shampoing ou du savon.
  • Le port d’une coque oculaire la nuit pendant environ une semaine.
  • Eviter les efforts importants, violents, excessifs, inhabituels.
  • Enfin, il faut revenir au contrôle qui a lieu le lendemain, puis une semaine après et enfin un mois plus tard.